J'ai testé pour vous : Mission sauvetage des tortues à Osa

Mis à jour : oct. 4


Elles débarquent discrètes et silencieuses sur le sable brun de la côte Pacifique à Punta Preciosa, laissant leurs lourdes empreintes de pneus sous la pluie tropicale de la nuit.

Les braconniers « hueveros » sont encore très présents sur la côte Atlantique. Les légendes qui entourent le pouvoir des oeufs de tortue fascinent, et en cette période de crise économique, c’est un revenu complémentaire et les clients ne manquent pas. Des braconniers se rendent donc sur la plage la nuit pour récupérer des oeufs de tortue, tous frais dans les nids pendant la saison de la ponte. Avant la création du centre, l'an dernier par Manuel Sánchez Mendoza, 100% des oeufs étaient braconnés sur cette plage.

La Estacion "Las Tortugas Preciosas" est un projet privé qui protège et améliore le domaine public, puisqu’il a déjà protégé des milliers de bébés tortues.




Organisation

Pour éviter le pillage des oeufs, la plage est patrouillée toute les nuits par 2 groupes. Le braconnage d’oeufs de tortue est un crime au Costa Rica et les braconniers doivent être signalés à la police.

Il est une heure et demi du matin, et je suis volontaire pour accompagner Manuel dans sa patrouille. Une révision du matériel à emporter (les gestes sont rôdés) et nous partons, équipés de deux lampes frontales infra-rouges. Le ciel est perforé de milliers de scintillements et de la lune nous éclaire d’une pâle lueur ! Manuel, les pieds nus sur le sable, avance d'un pas assuré sans utiliser sa lampe et semble y voir comme en plein jour. Un orage silencieux gronde au-dessus de l’océan. Ses éclairs violents mettent la plage sous stroboscope, je m'en sers pour habituer mes yeux à la pénombre. Après quelques centaines de mètres nous croisons une trace fraîche

Manuel retire les oeufs un à un pour les mettre en sécurité

Moi je serais passée sans la voir, elle remonte jusqu'à la lisière des hautes herbes, à l'abris des marées. Là encore, Manuel sait où trouver le nid. Il se serre d'un bâtonnet pour sonder le sable et me dit sans hésitation : "c'est ici". Chaque parcelle de la plage est répertorié d'un chiffre et dans un petit carnet, seront consignées les informations sur la localisation du nid. A la main, il creuse maintenant un trou avec précaution jusqu'à atteindre les premiers oeufs. Il va retirer, avec le plus grand soin, 96 petits oeufs tout blancs, comme des balles de ping-pong.


La nurserie,

Au milieu de la plage, à mi-distance, est installée la nurserie. Elle est surveillée par un système de caméras. Un quadrillage de fils dessine sur le sol une grille géométrique numérotée comme à la bataille navale. C’est là que sont enterrés les oeufs. D8 ou B4, chaque nid est reporté dans le précieux carnet de Manuel. Il comporte les informations liées au nombres d’oeufs, qui seront ensuite couplées avec le nombre de bébés éclos ou le nombre de décès prénataux.

La nurserie et sous chaque sac blanc un nid

Ce matin il a donc choisissons donc une nouvelle case libre, dans laquelle il s’applique déjà à creuser un trou en prenant soin de reproduire le gabari du nid original pour recréer la chambre des oeufs. Il y dépose un à un et avec le plus grand soin chaque oeuf et puis il rebouche avec le sable humide. Le tout sera chapeauté d'un sac qui formera une petite protection de l'aire du nid. Voilà, maintenant bien installés, on va laisser les oeufs se développer en sécurité pendant 2 mois.

L'éclosion

Toutes en même temps

Quand les bébés éclosent d’un des nids, il faut faire vite car ils sortent tous en même temps !!! et sont très rapides. J'ai pour mission de regrouper tout ce petit monde turbulent dans un seau en prenant soin de les compter.

Nous allons ensuite prendre chaque seau et sélectionner de façon aléatoire 20 petites tortues qui seront mesurées (longueur, largeur) et placées dans un petit sac pour les peser. Je consigne tout cela dans le petit carnet sur la page de suivi du nid. Nous allons renouveler cette opération pour chacun des nids qui ont éclos ce matin.


Un peu plus tard, il faudra excaver les nids qui ont éclos pour vérifier qu’il n’y ait pas de bébés retardataires coincés dedans, et compter le nombre de coquilles vides pour établir des statistiques.



Tout le monde à la mer !!!

Les bébés se dirigent instinctivement vers l'océan

Mais pour l'heure, enfin, vient le

moment tant attendu par les bébés turbulents. Nous allons les lâcher tous ensembles pour qu’ils s’autostimulent. Chaque jour à un endroit différent pour éviter aux prédateurs de devenir coutumiers de cette partie de la plage.

Sur le sable, notre armada sera discrètement « escortée » jusqu’à l’océan. Manuel repoussant là un crabe ou réorientant une petite tortue un peu égarée mais l’important est que chacune d’elle imprègne ce chemin dans sa mémoire.


La mise à l’eau des bébés tortues demande également patience et agilité. Naturellement guidées par le ressac, certaines sont plus robustes que d’autres et regagnent l’océan avec facilité. Les plus faibles mettent un plus de temps à s’orienter et à acquérir la force nécessaire pour nager à contre courant et regagner le large. Notre rôle consistait à les accompagner, les guider dans leurs premiers pas vers l’océan et leur longue vie avant qu’elles ne reviennent pondre à leur tour.


Je ne cache pas mon enthousiasme pur et enfantin de voir ces petites têtes se dessiner à la surface de l'eau avant de disparaître happées par une vague. Je suis tellement heureuse à assister à leurs premiers pas vers l’océan et leur souhaite une longue vie avant qu’elles ne reviennent pondre à leur tour dans une quarantaine d'années.


www.tortugaspreciosas.org

Une belle misssion pour cette petite association et ses modestes installations mais aussi une belle expérience pour ceux comme moi qui seront curieux d'en apprendre d'avantage sur leur impressionnant travail et leur grand dévouement pour la protection, la réhabilitation, et la préservation de ces espèces identifiées comme vulnérables ou en voie de disparition. Ce projet vise essentiellement à accroître le taux de survie des tortues marines de la ponte jusqu'à la libération des nouveau-nés dans la mer.


Atteindre la maturité est un long périple. On estime que 1 sur 1000 survit la première année et que seulement 1 sur 5,000–10,000 survivent jusqu'à l'âge adulte. Le projet a pour but d'accroître ce pourcentage de survie afin que les populations puissent à nouveaux prospérer.


Maintenant que vous avez vécu l’expérience virtuelle, pourquoi ne pas proposer vos services comme bénévole au sein de cette association ?

En savoir plus :

Tortugas Preciosas de Osa Programa de conservacion by IDEHS (ONG) - Costa Rica www.tortugaspreciosas.org


Tortugas-Preciosas-de-Osa sur Facebook



TACACORI EcoLodge

500 m Norte Este del Hotel Xandari, 
Calle Burios,
APDO 1056,
4050 ALAJUELA , 
COSTA RICA
Tél (506) 2430-5846
Port (506) 8895 2101

  E-mail : contact@tacacori.com

© Tous droits réservés - 2019 TEASER PRODUCTION - Nadine ANTOINE pour TACACORI EcoLodge

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir Vimeo Icône
  • Black TripAdvisor Icon